• Tours

    Saumur et Montsoreau – lundi le 23 sep

    En route vers Tours, nous avions l’intention de visiter le musée du Cheval et le musée des Arts décoratifs qui sont logés au château de Saumur mais celui-ci était fermé. J’aurais du vérifier sur internet plutôt que de me fier à une vieille édition du guide Michelin!  Par contre, nous avons eu l’occasion de rencontrer un groupe de joyeux cyclistes de Chartres et d’échanger chaleureusement avec eux. 

    Plan B. On se rend au château de Montsoreau pour visiter une intéressante exposition  « La vie sur les bords de la Loire au cours de la Renaissance». Les dernières marches ont raison des jambes de nos épouses.  Il fait chaud. La troupe est fatiguée et assoiffée. Michel et moi sommes allés voir seuls la cathédrale de St-Martin de Candes et c’est là que nous avons fait la connaissance de M. Faber, de qui nous avons appris tout ou presque sur la vie de St-Martin; un légionnaire romain converti au christianisme, qui devint prête et ensuite évêque.  St-Martin est décédé à Candes à l’âge de 81 ans en l’an 397.  Les chanoines tourangeaux sont venus en nombre pour veiller le corps du défunt.  À la faveur de la nuit,  ils volèrent le corps de St-Martin pour le ramener à Tours en bateau.  Les histoires de M.Faber s’étirent et maintenant que nous lui avons confié que nous sommes d’ex-militaires canadiens, nous avons peine à prendre congé de lui.  Nous sommes en retard et on nous attend à Tours!

    Notre arrivée à Tours a été mémorable.  Notre appart est dans la partie piétonne du Vieux-Tours et il a fallu s’y rendre à pied avec nos valises qui roulaient péniblement sur le macadam.  Comme l’université Rabelais est à deux coins de rues, les petites rues étroites bordées de bars et de bistros étaient remplies d’étudiants.  J’ai raté la petite rue étroite menant à la place des Carmes et j’ai du me renseigner au près d’un commerçant.  L’inquiétude se lisait sur le visage de mes compagnons qui avaient grand peur de se retrouver au-dessus de l’un de ces bars dans l’une de ces maisons médiévales.  Finalement, on trouve la maison qui est un havre de paix à deux pas du tumulte et où la mère du proprio nous attendait depuis un bon moment.

     

    Mardi – Jour de repos  

    Façon de parler bien sûr.  On est pas ici pour faire la grasse matinée

     

    On fait quelques provisions aux Halles, lieu de mille tentations. Dans l’après-midi, nous avions une visite guidée du Vieux-Tours prévue de longue date.  Notre guide est excellente.  Elle nous parle de St-Martin, nous raconte les fouilles en cours sur le site de l’ancienne cathédrale, bien avant l’an 1000!!! Elle nous entraîne dans les dédales de la ville et elle nous parle des métiers qui ont fait la réputation de la ville, des compagnons et de leur fraternité.  Journée libre oui, mais agrémentée de longues promenades dans cette belle ville que nous connaissons un peu mieux mais que déjà nous adorons.

    Le tramway de Tours

    Il y a à Tours un magnifique tramway tout neuf qui parcourt la ville, enjambe le Cher et le Loire avec grâce, élégance et dans un silence reposant.

     

    Photos:

     https://plus.google.com/photos/102299125763853747044/albums/5929067726270848001/5929067920496931218?pid=5929067920496931218&oid=102299125763853747044


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :